NVB-Remise-de-prix

cata_actu_home_fr

Synergies Monde Méditerranéen

Fin de l’Office Méditerranéen de la Jeunesse 

L’année 2014 marque la fin du programme OMJ. Lancé par la France fin 2010, en partenariat avec 15 autres pays méditerranéens[1], l’Office Méditerranéen de la Jeunesse (OMJ), est devenu, après quatre ans de fonctionnement, le premier réseau universitaire méditerranéen, avec près de 200 établissements d’enseignement supérieur, partenaires de 92 formations d’excellence labellisées au niveau master et doctorat.

En 4 ans, 365 étudiants issus de 14 pays différents ont bénéficié d’une bourse de mobilité, pour un total de 600 semestres d’études ou de stage.

De plus, 80 entreprises et laboratoires de recherche ont accueilli les boursiers OMJ en stage, créant ainsi un tremplin vers l’emploi en Méditerranée.

Créé dans l’idée que la formation d’excellence et l'insertion professionnelle des jeunes diplômés sont une priorité au nord comme au sud de la Méditerranée, l’OMJ, dont Campus France a assuré le secrétariat général dès son lancement, sur le mandat des 15 pays participants, a été dans le domaine de la formation supérieure en région méditerranéenne, le seul programme concret existant.

L’ensemble des formations a salué la pertinence et l’efficacité du programme, qui a permis de tisser de nombreux liens inter-universitaires entre le Nord et le Sud de la Méditerranée, de promouvoir l’excellence des programmes labellisés, et qui a donné aux jeunes diplômés la possibilité d’entrer dans la vie active avec des atouts certains.

Cependant, faute de financements nécessaires, notamment pour les bourses des étudiants en mobilité dans les formations méditerranéennes titulaires du label d’excellence OMJ, le programme s’est arrêté en 2014 et les derniers boursiers sélectionnés sur fonds italiens achèveront leur mobilité à la fin du premier semestre 2015.

Les établissements, les étudiants, les experts, et les pays ayant participé à l’OMJ - ont témoigné leur reconnaissance et regrettent vivement la fin de ce programme. Nous les remercions très chaleureusement et les encourageons à poursuivre le travail de mise en réseau accompli pendant quatre ans.

Le secrétariat général de l’OMJ

-------------------------------------------------

 NVB-OMJ

Remise du 2ème prix de thèse, décerné à Boris Ouedraogo par les Ministres tunisien et français chargés de l’enseignement supérieur, le 1 er décembre 2014 à l'occasion du 25ème anniversaire du CMCU (Comité Mixte franco-tunisien pour la Coopération Universitaire).  

Boris Ouedraogo, ingénieur ENIT (Ecole Nationale d’Ingénierie de Tunis) a suivi le master TICV, co-diplômé avec le master International Mathématiques et Informatique de l'Université Paris Descartes, labellisé par l’OMJ.



[1]Albanie, Bosnie-Herzégovine, Chypre, Croatie, Egypte, Espagne, France, Grèce, Italie, Liban, Maroc, Malte, Monténégro, Slovénie, Tunisie et Turquie